dimanche 18 février 2018

Les Happy Factory Days seconde édition - 3 et 4 février 2018




Si vous suivez un peu l'actualité autour du jeu Eden, vous savez probablement déjà que les 3 et 4 février se sont tenus les Happy Factory Days, puisque HGF remettait ça pour une seconde édition.

L'événement l'année dernière avait été énorme puisque j'y avais présenté le prototype de Burn Out avec l'aide de l'ami Gregauryc. Le week-end était passé à toute vitesse, je n'avais même pas pu jouer une petite partie et je crois que je ne me suis pas assis plus de cinq minutes. Bref c'était énorme et j'avais vraiment hâte d'y retourner pour retrouver la team, les potes, les artistes et les joueurs qu'on croise sur les tournois.

Cette année j'étais qualifié pour la finale nationale qui se tient lors de la convention, et comme je ne faisais pas partie de l'organisation j'aurais pu la faire. Mais j'ai préféré ne pas y participer pour laisser une chance aux autres passer les deux jours plus libre, histoire de profiter un max de l'événement. J'ai donc proposé à Gregauryc que l'on teste les scénarios de la campagne Hooked, l'un des bonus de Burn Out, ce qu'il a accepté directement.


Les enfants perdus et les pirates Askaris, protagonistes de la campagne Hooked.


Toute la semaine précédant les HFD, j'étais un peu comme un gamin avant Noël, j'avoue. J'avais tellement hâte d'y être que le samedi matin, je me suis même réveillé en avance. Pourtant, je ne suis pas du matin. Quitte à être réveillé, je me suis levé et préparé, puis j'ai traîné un peu chez moi avant de finir par en avoir marre de tourner en rond, et je me suis mis en route en avance sur l'horaire prévu. Bien m'en a pris, comme vous allez voir.

Arrivé à la gare, je vois qu'un TER pour Lyon est sur le point de partir, alors je me dis qu'entre courir 30 mètres ou attendre dans le froid, je préfère courir. Et hop, me voilà en route pour Lyon. Evidemment j'arrive à la Part-Dieu bien bien en avance par rapport à mon TGV. Mais c'est toujours mieux que bien bien en retard, non ? Surtout que la petite voix (comme dans C'est pas Sorcier !) de la gare annonce que le TER que j'étais sensé prendre est en panne et par conséquent annulé. J'aurais donc raté mon TGV, donc une bonne partie des HFD et j'aurais été dég' !

Mais non, du coup même si j'ai un peu d'attente c'est avecle sourire, et je m'installe dans le TGV pépère dès qu'il arrive. En plus, il y a plein de place alors je me cale dans un coin calme, au cas où j'aurais envie de dormir. Vous imaginez bien qu'en fait, non. Comme un gosse à Noël je vous dis.


Bon point, dans le train il y a le WiFi, du coup j'ai regardé tous les clips de Silversun Pickups que j'ai pu trouver. J'ai découvert ce groupe récemment, et plus j'écoute plus j'aime. La première chanson que j'ai entendue d'eux est Lazy Eye :



Ouais, c'est un blog sur les pitous, mais c'est surtout mon blog, alors si je veux mettre de la musique je mets de la musique. Tiens, d'ailleurs ils ont fait Panic Switch aussi, qui est la musique de fond du trailer de Sucker Punch :



Mais revenons en à nos pitous.

Pendant le trajet, je reçois un message de Kurtis qui me propose qu'on se retrouve à la Gare du Nord, puisqu'on arrive pratiquement en même temps.


Enfin, en théorie, on arrive presque en même temps. En gare de Paris-Lyon, que je commence à connaître, je fonce direction le tram. Il arrive dans deux minutes, impeccable. Sauf qu'une annonce s'élève des hauts parleurs de la station pour nous expliquer que le tram entrant en gare vient de heurter un gros animal sauvage (une biche ? un sanglier ? un ours brun ?) et qu'en raison des dégâts subis, tous les passagers doivent en descendre et personne ne peut y monter.

On nous invite donc à emprunter le suivant qui arrivera sur le quai d'en face. Ok. Les gens déjà présents sur le quai, plus tous ceux qui viennent de descendre du tram endommagé attendent donc patiemment, puis montent dans un train plus petit que le précédent. C'était bien, on n'avait pas froid, en tout cas.
Les portes se ferment, le tram démarre. Il parcourt... cinq centimètres ? Les lumières s'éteignent, le tram s'arrête. Perte de l'alimentation électrique. On nous invite à attendre. Je suis pressé moi, merde y a des pitous et des copains qui m'attendent. Alors je sors et j'utilise une autre ligne, qui m'amène cette fois en gare du Nord. J'émerge des méandres souterrains pile en face de notre point de rendez-vous, ou Kurtis m'accueille avec le sourire.


On se met en route vers la salle, le Belushi's, et pour le coup c'est vraiment à côté. Très bon point la localisation, pile entre Gare du Nord et Gare de l'Est. Mohand est à l'entrée, on se dit bonjour, et on le laisse papoter avec d'autres visiteurs tandis que Kurtis et moi entrons dans le Belushi's. C'est une espèce de bar découpé en plusieurs salles. La grande salle centrale est ouverte au public, mais la salle du fond est privatisée et c'est là que se déroule la finale.


J'ai misé sur la victoire de Pokpok, qui est le champion en titre, mais surtout qui est l'une des personnes qui m'a fait ma toute première démo d'Eden. On verra à l'issue des deux jours si j'ai misé sur le bon clown !


Pour notre part, nous nous dirigeons vers la salle du bas où se tient le Off, puisque c'est un peu pour ça qu'on est venus.
Il y a déjà du monde, du coup je vais saluer Gregauryc, qui m'indique où on est placés, et je dépose tout mon barda avant de commencer la tournée de bonjours. Je retrouve plein de têtes connues, évidemment, je ne citerai donc pas tout le monde.

L’une des premières personnes qu’on retrouve est Steve, qui s’occupe des vitrines du concours. Il est disponible quand nous arrivons, du coup on s’inscrit directement pour les Vladds d’Or. Je n’ai rien peint spécialement pour l’occasion, mais j’ai apporté une sélection de figurines, qui me permet de poser quelque chose dans chaque catégorie. J’ai notamment apporté mon Masakh :



Mon Défenseur :




En conversion, Pierre-Guy et moi on pose nos Immortan respectifs :





Mon Immortan Patriot.


Le starter Askaris résine fraîchement peint :




Et pour encourager PokPok, Ma a fait spécialement le déplacement :




Kurtis pose plusieurs entrées lui aussi, dont son matriarcat vert :




Et Gregauryc qui vient de nous rejoindre inscrit également des figurines dans chaque catégorie, avec notamment son ISC version Escaflowne :




Il y a beaucoup de chouettes choses dans la vitrine, le niveau global est plutôt bon et c’est d’autant plus impressionnant qu’une bonne part des figurines présentées sont en fait des figurines de jeu !
L’une des bandes qui a le plus fait sensation est celle d’Aldhyr. Je vous mets juste une photo, vous allez comprendre :


Tout est dans le détail...


Moi j'ai bien aimé cette conversion :


Si quelqu'un connait son concepteur...


Sinon on trouvait plein de jolies choses, je ne montre pas tout, mais j'ai noté une présence croissante de figurines violettes. La propagande porte ses fruits :


Des Immortels violets...



Et puis du Joker violet...



Et même des Askaris violets ! Ah non, normal ça c'est les miens...


J'ai gardé mon starter pirates Askaris pour jouer :




Dans la salle on trouve tout un tas de tables de jeu, évidemment, dont la très belle table Babylon 93 de Pierre des Dingues de Jeux :




Mais aussi cette plateforme polaire, très originale :




Les HFD c’est aussi un stand de vente, avec une promo intéressante cette année puisque pour trois produits achetés, le moins cher est offert. Je sais que certains se sont fait de beaux craquages, du coup ! Je récupère un booster d’Immortels pour Pastouche, du forum Warmania, ainsi que la fig d'Amelin.




Mais surtout les personnes ayant pledgé pour le KS de Burn Out peuvent retirer leur boîte. Je ne me suis donc pas privé, d’autant qu’on avait prévu de jouer avec Gregauryc alors autant avoir le matos.

Notre bébé, ça fait tout drôle d’avoir son nom sur une boîte de jeu !


Notre première activité en commun du week-end a donc été une ouverture de boîte. Ca m’a fait plaisir de le faire avec lui, parce que si quasi tout le contenu a été écrit par votre serviteur, c’est Gregauryc qui a donné forme a tout ça !

Alors les envois sont en cours et je sais que tout le monde n’a pas reçu son jeu encore (moi-même je n’ai pas tous les bonus) mais ça va arriver, et croyez-moi j’ai hâte autant que vous. J’espère qu’on aura des retours, des photos, des vidéos, que vous ferez des campagnes de fous et que ça vous donnera de jouer toujours plus pour faire évoluer votre QG, pour le meilleur comme pour le pire.


On s’est donc installés avec Gregauryc dans nos GROS fauteuils, on a mis en place le premier scénar qu’on s’est ensuite joué pour tester.


Matez moi ces fauteuils !


Au final, on a surtout parlé, plus que joué, soyons honnêtes. Entre nous, déjà, mais aussi avec tous les gens qui venaient nous voir, aussi bien des connaissances que de nouvelles têtes. On a notamment vu passer certains des finalistes, qui descendaient entre les rondes, comme Vargounet - qui serait peut-être mon frère, Pokpok mon champion, Jugger le mestre ès règles, Le Compteur, Bidule, Bwaaane, Milokhovar, Enguerilla, Justine, et c’est là que j’ai fait un homme heureux.

E - R - E
Heu-reux


L’ami Gierulf, pour ceux qui ne le savent pas collectionne tout ce qui est collector sur Eden. Il a donc, notamment, toutes les éditions limitées des figurines du jeu. Toutes.
Oui.
Toutes.
Et je lui ai filé un petit coup de pouce, en me séparant d’Alexia, qui est la seule qui lui manquait et qu’il ne parvenait pas à trouver. Autant vous dire qu’il était content le garçon. Et ça m’a fait plaisir de lui faire plaisir.

Le midi, on récupère la Dream-Team du tournoi par équipe, et on va manger au Burger King avec l'ami Belge MoneyTime, et le duo Aldhyr et Grognon. On est six à table, on parle pitous, et la dame au bout de notre table a pas du piger un quart de ce qu’on racontait.


Aldhyr, Money et Grognon ... avec une équipe pareille en face on ne doit pas s'ennuyer.


Le samedi se déroule tranquillement, le premier scénario qu’on teste tourne assez bien, le deuxième absolument pas. Le premier jet est injouable pour les Askaris. On corrige un peu trop, ça devient infaisable pour les gamins. Du coup on discute, on modifie, on arrive presque à un consensus, mais Gregauryc pense que c’est trop difficile pour le Convoi. Moi je pense que ça se tient, alors je lui propose d’échanger nos bandes. Du coup, je perds, mais de fait mes Askaris gagnent. Mais surtout, la partie a été tendue et la victoire tient à pas grand-chose, on garde donc le scénario en l’état.


Test d'un scénario avec Gregauryc.


Le soir certains sortent, moi je suis fatigué donc je préfère rentrer à l’hôtel. Et ça tombe bien, on est plusieurs dans le même. Kurtis et Gregauryc passent donc la soirée dans ma chambre - on a perdu MoneyTime en route, sûrement endormi en sursaut dans un coin de sa piaule - et on parle de tout et de rien. Je profite de l’occasion pour leur faire tester le prototype de Neon, un jeu de plateau que j’ai créé avec mon pote Esprit. Je reviendrai probablement dessus dans un prochain article, mais notez déjà que le jeu ayant été sélectionné, nous serons en démos à Ludinord fin mars !


Neon, encore un jeu créé avec Esprit.


Bon, au final on est rentrés parce qu’on était fatigués, mais ce n’est pas pour autant qu’on s’est couchés tôt. Haha. Le temps passe toujours trop vite dans ce genre de situations.


Le dimanche matin, on retrouve Aldhyr et Grognon au petit déjeuner (quand je vous disais qu’on était plein dans cet hôtel), ainsi que MoneyTime qui a retrouvé son chemin, ce qui permet de papoter un bon moment tous ensemble, au calme. Bon, ces mecs sont des crèmes. C’est dit. Les gars, on se voit aux HFD3, mais on va essayer de se voir avant aussi !


Au retour à la salle, c’est plus calme que la veille, puisqu’il y a un peu moins de monde.




Je me promène pendant que Gregauryc lance le tournoi Off, et je tombe sur Jyrio et son frère. On parle barbouille, évidemment, et jeu, et Jyrio me dit que c’est un poissard aux dés. On décide donc de se faire une partie, et je lui fais tester Burn Out. La partie se fait à la cool, les figs de Jyrio sont jolies, et l’un comme l’autre on fait des jets de dés assez normaux.
En bon démonstrateur, je perds évidemment la partie, mais de peu, pour que ça aie l’air vrai. Héhé. Un chouette moment, en tout cas.




Hasan va foutre le bordel chez les convoyeurs de Jyrio.



Jyrio et moi-même, en pleine exhibition de biceps !


Comme Gregauryc est de corvée photos, j’ai tout l’après-midi « tout seul » (si on peut dire ça dans une salle pleine de gens) du coup j’ai le temps d’aller voir un peu les artistes. D'ailleurs, j'y retrouve Kurtis qui y a juste passé tout le week-end.



Des barbouilleurs.



Un pâte à modeleur.


J'ai donc pu voir œuvrer (et pour certains papoter un peu avec) les peintres avec Hutif, Niko Deze, Fabrice Tran, Julien Alabonnepeindouille, Seb Lavigne, et je trouve même le temps de m’asseoir un peu à côté de Graphigaut pour le regarder sculpter. Moi j’ai le diplôme international « play-doh » avec ma fille, ce que Graphigaut arrive à faire à mon niveau c’est irréel quoi.


Je fais mon curieux.
(photo de RL Photographies)


Les finalistes ayant fini de se mettre dessus, on sait qui est le champion, et Pokpok… a échoué. C’est Bidule qui remporte cette année le titre suprême, avec un lot énorme à la clef : il pourra designer un prochain personnage, aussi bien d’un point de vue visuel que du gameplay, qui sortira dans la gamme Eden. Bidule, souviens toi de ce dont on a parlé avant la dernière ronde hein !

Le tournoi Off, avec en arrière plan une projection des démos de peinture :


Je crois que ces deux têtes sont connues des habitués des Dingues de Jeux.


Les tournois se finissent aussi sur le Off, et grande première pour moi, je dédicace quelques boîtes de Burn Out. Quand j’ai dit ça à ma maman, elle était fière de moi. Merci les gars !
En plus ça tombait bien, j’avais emporté le feutre violet de ma fille, au cas où. Merci à ma pirate pour sa contribution ! Petite mention à Gierulf, qui m’a filé sa boîte, en me demandant de la dédicacer et de lui rendre fermée, pour qu’il ne la découvre qu’une fois rentré chez lui. Ca m’a fait marrer.

Pendant 10 minutes, je vis mon rêve de gloire.
(photo de RL Photographies)


Et la journée se termine - ça va TROP VITE – par la remise des Vladds d’Or.


Une ribambelle de statuettes.


J’ai posé des trucs dans toutes les catégories, mais objectivement je pense avoir mes chances dans deux, la catégorie 50 mm et la catégorie Bande. Voilà les photos prises par Pierre-Guy pendant le week-end.
Ma bande :




Mon Masakh :




Et…
Eh ben non.
Rien.

Du coup, j’arrête de peindre, voilà ! Ca vous apprendra !

(Soupalognon Y Crouton, par les excellents Goscinny et Uderzo)


Cela dit, je suis quand même très content pour les copains qui prennent un trophée, notamment Aldhyr, Grognon, Kurtis et Vargounet. Bien joué les gars !

Je repars assez vite après la remise des prix, juste le temps de dire au revoir à tous ceux que j’arrive à croiser et direction le train pour repartir vers Lyon.


Le soleil se couche sur Paris.


Comme je l’ai dit, je n’ai pas forcément cité tout le monde, mais j’ai aussi été très content de revoir Julie, Yohann (qui a préparé plein de blisters la nuit de samedi à dimanche pour satisfaire les clients, bravo à toi !), Le Magnet, Peter Punk des Dingues de Jeux avec son compère Momo, j’ai aussi pu rencontrer Riino et Rafuto, les padawan de Gregauryc. Autant dire qu’avec lui ils sont dans de bonnes conditions, d’ailleurs ils lancent une campagne Burn Out sur Strasbourg, n’hésitez pas à les rejoindre si vous êtes dans le coin !

Régine RL Photographie a pris plein de super photos, de très bonne qualité étant donné la lumière, allez y jeter un oeil :



Je termine avec le reportage de French Wargame Studio, si vous voulez découvrir les HFD ou revivre un peu ce super week-end, profitez :

mardi 30 janvier 2018

Peinture : Starter Askaris édition limitée



Après une fin d'année animée, j'ai pu reprendre les pinceaux récemment. Pour me remettre en selle, j'ai jeté mon dévolu sur le Starter Askaris en édition limitée, que j'ai pu récupérer grâce à Gregauryc et Whispe. Merci à vous les gars.

Il s'agit d'une version alternative du premier starter Askaris :




J'avais déjà peint le Défenseur en EL l'année dernière, ce qui en faisait mon deuxième Défenseur, que je vous remets ici :




Mais comme j'ai récupéré le starter complet j'ai décidé de peindre les trois figurines le constituant. Du coup... ben j'ai peint le Défenseur pour la troisième fois. C'est rigolo, c'est la figurine qui m'a fait choisir cette faction à la base.
Du coup, j'ai décidé de lui mettre une arme de tir sur le bras droit, et j'ai taillé sa lance pour en faire une espèce de hachoir tout en subtilité. Pour le Guerrier, j'ai dégagé la lance - je n'aime pas les lances, c'est fragile - et remplacé son bras gauche par un greffon mécanique. J'aime beaucoup le résultat, j'imagine bien le truc se replier quand il n'en a pas besoin, et se déployer dans un cliquetis métallique quand il l'arme. Quant à Aïcha, elle n'avait pas de bras gauche, donc j'ai simplement utilisé le bras alternatif de la version métal de la figurine.



Je voulais que ce starter complète celui de Burn Out et je suis donc parti sur le même type de socles. J'ai aussi repris la même teinte de base pour la peau, à savoir le Camo Green. Je suis venu l'enrichir avec des lavis de rouges et de turquoises.
Sinon, toujours mes métaux colorés, et un poil de rouille avec les produits Ammo of Mig que j'aime beaucoup.



Et voilà une belle bande de mutants prêts à aller tataner du survivant. Ca tombe bien, j'avais envie de rejouer Aïcha, dont j'adore le profil et le style de jeu.

dimanche 26 novembre 2017

Peinture : Immortan Patriot






Récemment, j'ai participé au FBA (Fight Brush Arena), une animation modélisme du WarFo, où des peintres envoient une de leur figurine dans l'arène face à un adversaire tiré au sort. Les membres du forum votent pour leur favori, et chaque match est éliminatoire, le vainqueur affrontant un autre vainqueur dans la manche suivante et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un.

Cette édition était particulière, puisque cette fois on participait en équipe. J'ai donc proposé à Quantrill et à Gregauryc de faire une team Eden, ce qu'ils ont tout deux accepté immédiatement. En même temps, je n'en doutait pas trop.
Ca tombait bien pour Gregauryc, qui cherchait un prétexte pour enfin finir son Zagan converti façon Fury Road. L'équipe devait compter un bourrin, un tank et un soutien. Zagan étant un gros bourrin, il restait deux rôles disponibles. J'ai laissé Quantrill choisir, et il a opté pour le soutien avec Ekevu. Me restait donc le tank, et Quantrill m'a demandé "eh t'aurais pas un robot à peindre ? C'est bien les robots !". Et il se trouve que je venais de gagner Patriot à l'Open du Nord. Ben, banco !

Comme Gregauryc avait commencé son Zagan, on s'est alignés sur son thème et son schéma. Gregauryc a converti son Zagan en Immortan Joe. Niveau couleurs on se retrouvait avec du noir, des tons rouille, des beiges et une peau blanche limite morbide.

L'inspiration :




Le Zagan de Gregauryc (toutes les photos ici) :




Quantrill a peint Ekevu, un Bamaka, comme un albinos (toutes les photos ici). Et ça fonctionne très bien :



De mon côté, j'avais donc Immortan dont je n'aimais pas du tout la tête. Du coup, j'ai tenté un truc. Je l'ai converti. J'ai imaginé un stade évolué d'Immortan Joe, qui se serait fait incarcéré dans un corps bionique afin d'accroître sa force et de remédier aux faiblesses de sa chair.
J'ai donc remplacé la tête de robot de Patriot par le torse d'une figurine plastique que j'avais eue en cadeau au Salute (une figurine Battle for the Gate of Antares il me semble). Dessus, j'ai placé une tête de space marine, dont j'ai raboté le masque avant de lui sculpter des dents. Bon, la sculpture c'est pas mon fort, mais ça fait le taff on va dire. Un peu de cordes de guitare, et on était pas mal. Ensuite, j'ai modifié un peu la posture du bestiau pour le rendre un peu moins statique. J'ai tordu tout doucement certains de ses doigts et ses coudes.

Niveau peinture, je me suis inspiré du film. Dans Fury Road, tout est dans les mêmes tons, le sable envahit tout. J'ai donc choisi une base beige pour le robot, sur une couche de rouille et de drawing gum. Avant d'écailler le tout, j'ai travaillé mon beige en l'éclaircissant à l'ivoire et en l'ombrant au violet. Ca fonctionne très bien, je le referai. J'ai aussi dessiné le logo d'Immortan Joe sur l'une des épaules du robot.
Après avoir fait sauter la drawing gum, j'ai ajouté des effets de rouille grâce à mes lavis Ammo of Mig. La peau est peinte de façon livide, et les yeux laissés blancs sont cernés de rouge afin de lui donner un regard bien inquiétant.
Pour terminer tout ça, j'ai peint toutes les ouvertures avec des peintures fluo comme si la machine était animée par une fournaise interne. Et j'ai passé une couche de vernis brillant (en fait trois) sur son plastron, là encore pour me rapprocher du film.








Alors, pour la petite histoire, Gregauryc s'est rendu compte 4 jours avant la date butoir que son entrée n'était pas valide, car Zagan était sur moto. Il a donc peint au pied levé Salomon, parce que Gregauryc c'est un champion !
Voilà donc nos combattants rassemblés par Quantrill sur un montage photo :



Bon, on n'a pas passé le premier tour du FBA, mais je trouve qu'on a sorti trois chouettes combattants. Je pense que j'utiliserai à nouveau ce schéma d'ailleurs, qu'est-ce que vous en pensez ?